cervicalgie

Arthrose cervicale : Définition, symptômes et traitements

En France et dans la plupart des pays développés, plus de 75 % de la population active travaille dans le secteur tertiaire. Une grande partie passe son temps de travail assis derrière un bureau. Même si cette position ne semble pas fatigante, elle se révèle pourtant usante pour le physique sur le long terme. Plus précisément, nous avons pris la mauvaise habitude de ne pas toujours nous tenir bien droit quand nous sommes assis, debout ou dans nos différents mouvements du quotidien.

Après les troubles musculosquelettiques, les maux du dos et du cou sont les principales causes d’arrêts de travail dans les pays développés. Ainsi, au cours de notre vie, la plupart d’entre nous souffrent au moins une fois du dos ou du cou.

Parmi les différents troubles du cou, l’arthrose cervicale ou cervicarthrose est différente des cervicalgies. En effet, l’arthrose est une maladie dont les causes ne sont pas forcément liées à une mauvaise posture quotidienne. Elle est issue d’une dégénérescence des cartilages des cervicales dont l’origine n’est pas toujours évidente.

Dans ce guide nous allons présenter en détail les différents symptômes de l’arthrose cervicale, les principales causes, et comment nous pouvons soulager les douleurs et traiter cette maladie.

Définition : qu'est-ce que l'arthrose cervicale ?


medecin arthrose verticale

Pour comprendre en quoi consiste l’arthrose cervicale, il est nécessaire de présenter ce qu’est l’arthrose. Il s’agit de la première maladie articulaire. Elle peut toucher différentes articulations du corps. L’arthrose se caractérise par une dégradation du cartilage présent dans les articulations.

À force de se dégrader, le cartilage disparaît laissant place à des articulations dont les os s’entrechoquent directement. Ce phénomène entraîne l’apparition d’excroissances osseuses qui viennent gêner les articulations. Les mouvements deviennent alors plus difficiles et plus douloureux.

Beaucoup de personnes souffrent d’arthrose à des degrés plus ou moins développés. Cette usure des articulations se détecte souvent vers 50 ans, mais généralement elle débute plus jeune sans que la personne s’en aperçoive.

La cervicarthrose désigne donc l’arthrose touchant les cervicales, c’est-à-dire les articulations du cou. Plus précisément, l’arthrose cervicale est une dégénérescence du cartilage présent dans un disque intervertébral du rachis cervical. La colonne vertébrale (rachis) est constituée de 24 vertèbres, dont 7 vertèbres cervicales.

Hormis entre les deux premières vertèbres du rachis, c’est-à-dire les deux premières vertèbres cervicales, toutes les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral constitué d’un anneau cartilagineux et d’un noyau gélatineux. Ces disques permettent d’amortir les chocs au niveau de la colonne vertébrale.

Symptômes de l'arthrose cervicale

Les symptômes peuvent être très différents d’une personne à une autre. Ainsi, certains individus peuvent ne ressentir aucun symptôme alors que la cervicarthrose est pourtant très développée. À l’inverse, d’autres individus peuvent ressentir des symptômes alors que l’arthrose est légère.

Parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve :
● Cervicalgie : mal du cou, qu’il soit d’origine musculaire ou articulaire
● Raideur de la nuque : avec parfois une incapacité à bouger le cou
● Maux de tête
● Névralgie : douleur au niveau d’un nerf du cou
● Sensation de brûlure dans le cou
● Engourdissement et douleurs dans les membres supérieurs : des épaules jusqu’aux doigts
● Vertiges
●Problèmes de déglutition

Cependant, l’arthrose peut se développer pendant plusieurs années, sans qu’aucun de ces symptômes se déclenche. Il s’agit d’une maladie chronique qui se développe sur le long terme. Les premières douleurs et les premières gênes au niveau de la mobilité du cou sont relativement faibles. Plus l’arthrose cervicale se développe et plus les douleurs risquent d’être fréquentes et intenses. Parfois, elles peuvent prendre la forme de douleurs aiguës irradiant tout le cou.

Une cervicalgie classique comme un torticolis ne dure que quelques jours. Si la gêne s’étend sur plusieurs semaines, il est nécessaire de consulter un médecin pour en déterminer la cause.

Les principales causes d'arthrose cervicale

douleur-nuque-dos

Comme nous l’avons souligné, l’arthrose est une usure des cartilages situés dans les articulations. Toutes les activités susceptibles d’être contraignantes pour le cartilage peuvent donc être à l’origine de l’arthrose. Il ne faut pas confondre l’arthrose avec l’arthrite dont l’origine est inflammatoire.

Cependant, l’usure mécanique n’est pas la seule cause, et des personnes ne mettant pas à mal leurs cervicales peuvent souffrir d’arthrose. À l’heure actuelle, les causes exactes de l’arthrose, qu’elle soit cervicale ou dans une autre articulation du corps, ne sont pas toujours définies. Elles peuvent être de différentes natures :

  • Hormono-métaboliques : certaines hormones pourraient favoriser ou freiner le développement de l’arthrose. Ce constat provient notamment du fait que les femmes souffrent plus d’arthrose que les hommes. De plus, certaines études ont montré que l’injection de certaines hormones pouvait réduire le processus de l’arthrose. Concernant le métabolisme, on constate que les personnes en surpoids souffrent davantage d’arthrose, mais pas uniquement sur des articulations souffrant de cet excès de poids comme les mains. À l’inverse, les chevilles sont souvent épargnées. De même, une personne souffrant d’arthrose aux genoux a souvent de l’arthrose dans les mains.
  • Physiques : tous les traumatismes subis par les articulations au cours de la vie favoriseraient le développement de l’arthrose.

Concernant l’arthrose cervicale, il semblerait que les causes physiques soient les plus influentes. Une trop grande sollicitation du cou augmente le risque d’arthrose, mais c’est également le cas lorsque le cou reste fréquemment dans une position immobile de longue durée.

Qui sont les personnes à risque ?

Premièrement, l’arthrose touche plus particulièrement les personnes de plus de 50 ans, même si souvent elle se déclenche plus tôt. Cette maladie touche plus de femmes que d’hommes.

De même, les personnes en surpoids risquent plus de souffrir d’arthrose. Cependant, il s’agit le plus souvent d’arthrose au niveau des hanches, des mains et des genoux et plus rarement au niveau du cou.

Pour l’arthrose cervicale, il semblerait que les causes physiques soient les plus importantes. Autrement dit, les traumatismes répétés sur les cervicales vont plus facilement entraîner une dégradation du cartilage situé au niveau des disques intervertébraux. Ces traumatismes se retrouvent dans différents domaines :

  • Sports : et plus particulièrement les sports mettant à contribution les cervicales comme l’haltérophilie.
  • Professions et activités mettant à contribution le cou.
  • Professions et activités entraînant une immobilisation du cou trop longues : on constate un risque d’arthrose cervicale plus élevé dans des professions comme les policiers et les militaires en garnison. De même, le travail de bureau peut aussi favoriser la cervicarthrose.

Si vous avez régulièrement des douleurs au cou, même s’il ne s’agit pas d’arthrose, évitez si possible les domaines que nous venons de lister. Du moins, essayez de prendre soin de votre cou et plus largement de votre colonne vertébrale et de vos articulations.

Traitements : que faire contre l'arthrose cervicale?

medicaments arthorose verticale

À ce jour il n’existe aucun remède permettant de stopper définitivement l’arthrose. En effet, on ne peut pas remplacer un cartilage usé et comme cette maladie touche les articulations, il est très difficile de trouver un remède efficace qui ciblerait ces zones. De plus, les causes précises de l’arthrose n’étant pas toujours évidentes, la mise en place d’un traitement est encore plus difficile.

Néanmoins, il existe des solutions pour ralentir le développement de l’arthrose qu’elle soit cervicale ou dans une autre zone du corps. Elles consistent à réduire les traumatismes physiques favorisant l’apparition d’arthrose : obésité, sports intenses, etc.

Autrement dit, si vous êtes dans l’une des conditions évoquées dans la partie précédente, réduire les traumatismes physiques est la meilleure solution pour ralentir l’arthrose cervicale. Vous pouvez également investir dans des équipements ergonomiques comme un siège ergonomique si vous passez beaucoup de temps derrière un bureau. Certains exercices peuvent aussi réduire la dégénérescence des cartilages. Plus précisément, il s’agit d’exercices de kinésithérapie pratiqués par un professionnel.

Concernant les traitements médicaux, ils consistent essentiellement à traiter la douleur causée par la cervicarthrose : antalgiques, anti-inflammatoires, corticostéroïdes, décontractants musculaires, infiltrations…

En cas d’arthrose cervicale trop sévère, une intervention chirurgicale peut être envisagée, mais il s’agit là d’un dernier recours quand les autres traitements n’ont pas fonctionné.

D’autres solutions peuvent être proposées pour réduire la douleur : thermothérapie, ultrasonothérapie, cryothérapie et cure thermale.

Comment prévenir l'arthrose cervicale

La prévention est la meilleure façon de réduire les risques d’arthrose cervicale. Ainsi, en évitant de malmener votre cou, vous allez réduire les traumatismes physiques :

  • Évitez les disciplines sportives comme l’haltérophilie ou la gymnastique
  • Ne restez jamais trop longtemps avec le cou immobile
  • Essayez de maintenir le cou bien droit lorsque vous êtes assis
  • Échauffez votre cou avant une activité physique
  • Dormez avec un oreiller confortable et adapté
  • Optez pour des équipements ergonomiques
  • Pratiquez régulièrement des séances de kinésithérapie

Les autres douleurs de dos les plus courantes


Commentaires