main-douleur-musculaire

Douleur musculaire au dos : quelles sont les risques ?

En France sont dans la plupart des pays développés, le mal de dos est la deuxième cause d’arrêt de travail derrière les TMS (troubles musculosquelettiques). Il résulte principalement d’une mauvaise posture pour le dos et d’une position trop statique. Notre colonne vertébrale (rachis) est constituée de 24 vertèbres séparées les unes des autres par un disque intervertébral. On parle de rachialgie pour évoquer les douleurs touchant le rachis. Parmi, ces douleurs hormis celle touchant les cervicales et celles concernant le sacrum et le coccyx, toutes les autres impliquent le dos.

Un mal de dos peut avoir différentes origines, mais dans la plupart des cas la douleur provient soit d’un disque intervertébral, soit d’un muscle. Sachant que les deux éléments sont souvent corrélés : des muscles trop faibles peuvent favoriser la lésion d’un disque et inversement, une lésion d’un disque peut entraîner une douleur musculaire.

Dans tous les cas, il est important d’identifier la douleur pour comprendre qu’elle en est la cause, sa gravité et comment la soigner. Au sein de cet article nous allons essentiellement nous concentrer sur les douleurs musculaires, leurs origines, comment nous pouvons les prévenir et les soulager.

Le mal de dos résulte souvent d'un problème musculaire


medecin douleur dos

Le rachis est divisé en 5 zones : cervicale, thoracique ou dorsale, lombaire, sacrum et coccyx. Toute douleur touchant l’une de ces zones entre dans la catégorie des rachialgies. Le mal de dos désigne quant à lui une douleur intervenant dans l’une des deux parties du dos : thoracique et lombaire. Même si dans une vision plus large, les douleurs du sacrum et du coccyx, voire celle des cervicales peuvent être englobées.

Sans notre colonne vertébrale, nous ne pourrions pas bouger puisqu’elle transporte le système nerveux du cerveau vers les autres membres du corps. Mais comme tous nos membres, le rachis a besoin des muscles pour se mouvoir. Le corps humain est composé de 639 muscles.

Rien que dans le dos, on trouve une multitude de muscles dont les principaux sont : les muscles transversaires-épineux, les muscles interépineux des lombes, les muscles érecteurs du rachis, les muscles intertransversaires des lombes, le muscle carré des lombes, les muscles élévateurs des côtés, le muscle grand rond, le rhomboïde, le trapèze.

Une défaillance au niveau de l’un de ces muscles, peut aussitôt entraîner une douleur plus ou moins forte dans le dos. De ce fait, on comprend aisément que le mal de dos a très souvent une origine musculaire. Même si la douleur musculaire est parfois causée par un problème au niveau de l’un des disques.

Douleur musculaire dans le dos : faut-il s'inquiéter ?

Plus 80 % des Français souffrent d’un mal de dos au moins une fois dans leur vie. Dans la plupart des cas, le mal de dos n’est pas grave pour la santé. En effet, très souvent il est dû à une cause mécanique : mauvaise posture, positions statiques trop longues, gestes brusques, etc. Néanmoins, cela ne doit pas vous empêcher de soigner votre dos.

De plus, il faut distinguer la douleur chronique de la douleur aiguë. La première est moins intense, mais elle se répète sur une longue durée et peut augmenter avec le temps. Ce type de douleur nécessite une consultation pour déterminer quelle en est la cause et ainsi suivre un traitement adapté. À l’inverse, la douleur aiguë est nettement plus intense, mais elle disparaît au bout de quelques jours.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ces douleurs. Parmi les plus répandues, on trouve donc les contractions musculaires. Auquel cas, le repos est souvent la meilleure méthode pour se soigner. Mais, une trop forte sollicitation du dos peut aller jusqu’à une déchirure musculaire qui mettra plus de temps à être guérie.

Pour résumer, à part quelques maladies touchant les muscles, les douleurs musculaires du dos sont rarement graves. Néanmoins, la douleur musculaire peut résulter d’un autre problème parfois plus sérieux comme une lésion d’un ou de plusieurs disques intervertébraux.

Savoir reconnaître et identifier le type de douleur

Il n’est pas toujours évident d’identifier une douleur dans le dos. Dans un premier temps, vous devez déterminer la zone du dos où a lieu la douleur : dorsale ou lombaire. La zone dorsale désigne tout le haut et le milieu du dos, à l’arrière de la cage thoracique. Les lombaires sont situées dans le bas du dos.

Le mal de dos le plus fréquent est dans les lombaires. On parle alors de lombalgie. Le lumbago est une lombalgie aiguë, par opposition à une lombalgie chronique. Comme nous l’avons déjà souligné plus haut, la douleur aiguë est plus intense, surtout quand un nerf est touché, auquel cas la douleur est similaire à une décharge dans le bas du dos.

Une douleur musculaire est souvent moins intense, bien qu’elle peut être relativement douloureuse. Elle s’accompagne d’un sentiment de blocage. Plus précisément, ce n’est pas vraiment la douleur qui vous empêche de bouger le dos, mais plutôt une raideur. À l’inverse, quand la douleur provient d’un nerf, le dos semble encore mobile, mais la douleur est telle que chaque mouvement vous envoie une décharge.

Toutefois, il est toujours très difficile de décrire une douleur, et ce, d’autant plus que le ressenti peut varier d’un individu à un autre. Le meilleur moyen pour reconnaître une douleur est de vous adresser à votre médecin ou à un kinésithérapeute.

Les principales causes de douleur musculaire au dos

dos-douleur

Généralement, une douleur musculaire du dos provient d’une cause mécanique :

  • Mauvaise position, ex : lorsque l’on se réveille le matin avec un mal de dos
  • Mauvaise posture, ex : quand est courbé sur notre chaise de bureau
  • Le fait de rester statique pendant une trop longue durée, ex : quand on conduit pendant un long trajet sans s’arrêter
  • Effort physique mettant à contribution les muscles du dos, ex : quand on pratique le golf sans s’être bien échauffé au préalable
  • Geste trop brusque ou utilisant trop les muscles du dos, ex : quand on soulève une charge lourde en s’appuyant sur le dos au lieu des jambes

Elle peut également être causée par un aspect plus physiologique ou morphologie : femmes enceintes, individus en surpoids.

Soulignons que moins le dos est musclé et plus le risque de douleur musculaire peut survenir. En effet, comme n’importe quel muscle, les muscles du dos peuvent être renforcés. Les personnes trop sédentaires et ne pratiquant pas assez d’activités physiques présentent un plus gros risque.

Parmi les principaux facteurs d’une douleur musculaire, il faut aussi évoquer le stress et la fatigue qui peuvent engendrer une contracture des muscles du dos.


Traitements : comment soulager une lombalgie ?

medicaments douleur dos

Le muscle a la faculté de se soigner tout seul. Cependant, pour que la douleur disparaisse complètement et que la contracture disparaisse complètement, le repos est de mise. Nous vous conseillons de réduire au maximum les mouvements nécessitant l’utilisation du muscle douloureux. La position allongée est souvent la plus adéquate pour soulager la douleur et faire en sorte que le muscle se repose.

Outre le repos, la chaleur est aussi un remède efficace contre la douleur musculaire. Si au moment d’une déchirure, il est conseillé d’appliquer des glaçons. Par la suite, la chaleur est plus adaptée pour soigner les déchirures, les courbatures et les contractures. Il existe des pommades chauffantes. Sinon, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux ou une bouillotte.

Le massage du muscle douloureux va le réchauffer et accélérer sa décontraction. Une ou plusieurs séances de kinésithérapie sont particulièrement indiquées pour soigner les douleurs du dos.

 En cas de douleur trop intense, le médecin peut vous prescrire des antidouleurs : antalgiques, codéine…

Prévention : quelques conseils pour éviter les douleurs au dos

Prendre soin de son dos est la meilleure solution pour éviter les douleurs. La prévention repose sur différents conseils :

  • Maintenir un IMC (indice de masse corporel) le plus proche du poids idéal
  • Ne pas rester statique trop longtemps : il faut bouger au moins 5 minutes par heure
  • Opter pour un mobilier et des équipements ergonomiques
  • S’appuyer sur ses jambes lorsqu’on doit soulever ou porter une lourde charge
  • Muscler son dos
  • Pratiquer une activité physique régulière en prenant soin de bien s’échauffer
  • Réduire son stress quotidien : loisir, yoga, etc.
  • Essayer de maintenir le dos le plus droit possible quand on est assis, de bout et quand on marche
  • Évitez les mouvements trop brusques du dos

Les autres douleurs de dos les plus courantes